L’importance de l’économie d’énergie : la méthode Leister

Leister-Pop-Corn-06.JPG
Informations sur le produit

Une faible consommation d’énergie signifie une réduction des coûts, et par extension des économies d’argent. C’est une équation très facile qui peut être facilement mise en œuvre grâce au recyclage de l’air chaud avec un équipement Leister.

Auteur : Alberto Pecchio, spécialiste en marketing, Leister Italie

L’air chaud est utilisé dans la plupart des processus industriels à des fins diverses qui contribuent en fin de compte à une productivité accrue et, par conséquent, présente de nombreux avantages. L’air chaud a toutefois un défaut : il coûte cher. Plus la variation de température que nous devons produire dans un volume d'air donné est importante, plus l'énergie nécessaire pour que ce ΔT se produise est importante. Il existe des procédés industriels dans lesquels il est impensable de récupérer l'air déjà utilisé dans le processus et donc déjà chaud, car il est "pollué" par les résidus du cycle de production, la poussière ou la vapeur d'eau. Mais il existe plusieurs processus industriels dans lesquels de l’air chaud reste propre ; le disperser dans l’environnement sans que son potentiel résiduel soit davantage exploité entraîne des coûts énergétiques élevés ainsi qu’une augmentation des émissions de CO2.

Leister fabrique des chauffe-air à double flasque et des soufflantes conçus pour résister aux contraintes causées par l’air à haute température. En combinant un ventilateur RBR et les réchauffeurs à double bride LE 5000 DF-R ou LE 10000 DF-R, il est possible de réaliser des applications de récupération d'air jusqu'à une température d'entrée maximale de 350°C.

LT_Hot-Air-Recirculation_IL_01_Zeichenfläche 1.jpg

Mais allons à l’essentiel : les économies. Voici un bref calcul : imaginons un système qui fonctionne 24 h/24, 7 j/7 et 250 jours par an. Pour chauffer un volume d'air de 4 000 l/min jusqu'à une température de sortie T2 de 500°C, différentes puissances sont nécessaires pour chaque température (T1) de l'air entrant.

T1 = 20°C -> 38,7 kW
T1 = 160°C -> 27,4 kW 29,2% d'économie par rapport à 20°C
T1 = 350°C -> 12,1 kW 68,7 % d'économie par rapport à 20°C ;
55,8 % d'économie par rapport à 160°C

Les économies d’énergie potentielle sont une conséquence directe de ces différences. Le fonctionnement en recirculation d'air, avec une température d'entrée d'air de 350°C, permet d'économiser 159 600 kWh par an.

Consommation annuelle d'énergie avec T1 = 20°C > 232 200 kWh.
Consommation annuelle d'énergie avec T1 = 350°C > 72 600 kWh, économies = 159 600 kWh.

En supposant un prix de l'énergie de 0,12 €/kWh, grâce aux chauffages à double bride de type DF-R, l'économie potentielle est de 19.152 € par an.

Les entreprises italiennes, surtout dans la conjoncture actuelle, s’intéressent de plus en plus à des technologies de qualité qui permettent d’assurer une transformation fiable combinée à une économie d’énergie. Les secteurs industriels qui ont recours à la récupération d’air sont nombreux, par exemple, dans tous ces processus industriels de cycle ininterrompu où il est nécessaire de chauffer les fours et de maintenir une température constante à l’intérieur de ceux-ci. Une application intéressante à cet égard est bien représentée par Sapin, une société industrielle dynamique établie à proximité de Milan et active dans la production des tuyaux anti-incendie. L’application des technologies de récupération d’air de Leister s’est traduite par des économies d’énergie pouvant atteindre 50 % dans les fours de traitement thermique (séchage), selon l’utilisateur.

Alessandro Liuzzo_Sales Specialist1.jpg
Des questions?
Alessandro Liuzzo

Alessandro Liuzzo travaille comme technico-commercial chez Leister Italie, où il conseille les clients dans le domaine de la chaleur industrielle.