Le gaz coûte cher et se fait rare, mais il existe des alternatives

Informations sur Leister20 juil. 2022

Le prix du gaz naturel a augmenté de plus de 20 % cette année et a atteint un niveau record. Les raisons sont nombreuses : des installations de stockage de gaz européennes plus vides que jamais, une augmentation de la demande, et des taxes sur le carbone plus élevées. Cependant, des alternatives existent. C’est le sujet de ce billet de blog.

Auteurs : Andreas Cellar, directeur général, Leister Allemagne, et Markus Lipp, responsable du développement commercial et responsable des grands comptes, Leister Suisse

Les fournisseurs d’énergie s’attendent à voir les prix du gaz et du pétrole continuer d’augmenter considérablement. Le gaz est utilisé dans de nombreux processus industriels afin de générer de la chaleur. Les coûts de production des secteurs se reposant sur le gaz ont donc augmenté de façon dramatique ces derniers mois.

Leister offre des alternatives au gaz

Leister offre de bonnes alternatives au gaz pour de nombreux secteurs et applications. Par exemple, les emballages de boisson en carton peuvent être scellés à l’air chaud grâce à un chauffe-air électrique Leister au lieu d’un brûleur à gaz. Jusqu’à récemment, ce n’était pas possible en raison du débit élevé du système et des temps de cycle courts. Les composants à air chaud développés par Leister permettent non seulement de construire de nouvelles unités de scellage latéral par chauffage électrique, mais également de convertir les systèmes à gaz existants.

Les unités de scellage Leister (visibles dans la vidéo) atteignent une vitesse de production allant jusqu'à 700 m/min et fonctionnent avec une température d'air de 900 °C. Grâce aux unités de scellage, les températures et le flux d'air peuvent être facilement contrôlés. Le processus à air chaud est ainsi beaucoup plus précis et respectueux du climat que le procédé utilisant une flamme de gaz.

Les chauffe-air Leister dans le secteur alimentaire

Les systèmes à air chaud hautes performances de Leister sont souvent utilisés directement dans les opérations de traitement du secteur alimentaire, comme la torréfaction du café ou le séchage des fruits.

Ce billet de blog illustre comme l’entreprise allemande PROBAT a réussi à équiper ses torréfacteurs de café de chauffe-air Leister.

Torréfaction du café ? Avec un chauffe-air Leister, bien sûr.

Le chocolat et les bonbons peuvent également être raffinés à l’air chaud, et celui-ci peut être purifié à l’aide de catalyseurs. La bonne maniabilité et la régulation précise de la température des chauffe-air Leister garantissent un contrôle sûr des processus, ainsi qu’une protection optimale et la qualité de la nourriture transformée.

Les chauffe-air céramiques Leister pour augmenter la température de l’air

Comparés à d’autres technologies, les chauffe-air céramiques Leister (p. ex. les chauffe-air à double bride LHS 210 DF, LHS 410 DF, LHS 210 DF-R, LHS 410 DF-R) augmentent la température de l’air (jusqu’à 1 050 °C) pour les processus à air chaud. De plus, les éléments chauffants Leister en céramique offrent des changements de température aussi brusques que les brûleurs à gaz. Ces systèmes, où le flux d’air chaud peut être contrôlé avec précision grâce aux souffleries et contrôleurs PID Leister, sont avantageux, car l’air passe à travers le chauffe-air, et non à côté. Avec les systèmes à gaz, l’air passe généralement à côté du brûleur à une température non contrôlée, ce qui rend le processus difficile à contrôler. En outre, puisqu’aucun gaz n’est brûlé lors de la génération électrique de chaleur, le processus génère moins d’émissions et affecte positivement le bilan carbone. Cela, à condition que l’électricité utilisée par les systèmes à air chaud soit non fossile et générée de façon écologique.

Le recyclage de l’air chaud permet d’économiser jusqu’à 40 % d’énergie

Autre aspect important : la récupération d’énergie thermique, ou « recyclage d’énergie ». L’efficacité des processus utilisant de la chaleur générée électriquement est augmentée considérablement en capturant l’air chauffé lors du processus et en le réintroduisant dans le système à air chaud dans un cycle contrôlé avec précision. Cette technique n’est pas possible avec les systèmes à gaz. Les économies d’énergies permises par le recyclage de l’air chaud peuvent atteindre 40 %. De plus, le recyclage de l’air chaud possède un effet positif sur l’environnement, et le retour sur investissement des systèmes à air chaud Leister est rapide.

Une autre alternative : les systèmes à infrarouge Leister

La technologie à infrarouge complète le portefeuille de chauffe-air de Leister et offre de nombreuses possibilités afin d’exécuter électriquement les processus de séchage et de chauffage, et de remplacer le gaz. Pour les processus industriels à intensité énergétique élevée, des solutions hybrides combinant des systèmes à infrarouge et à air chaud peuvent également être utilisées.